boutique en ligne

Boutique en ligne : Trois bonnes raisons pour franchir le pas

La création d’une boutique en ligne, en plus d’une boutique « physique », pour vendre vos produits vous a sans doute effleuré, et pourtant vous hésitez encore… Sans mettre de côté l’aspect chronophage et la gestion financière qui doivent absolument être finement gérés dans une stratégie marketing globale, voyons trois bonnes raisons de se lancer dans le e-commerce.

Le commerce en ligne est en plein boom

Proposer vos produits ou vos services sur internet représente une véritable opportunité pour toucher de nouveaux clients, fidéliser les anciens habitués à votre magasin et surtout voir votre activité et votre chiffre de ventes exploser.

Sans aligner ici des chiffres plus étonnants les uns que les autres, vous savez que le temps passé sur nos smartphones et autres écrans mobiles explose, ainsi que le volume des ventes en ligne qui se compte désormais en milliards d’euros.

Car les gens sont de plus en plus friands d’achats d’articles à distance. Et si Amazon et d’autres géants du web se taillent la part du lion, de plus en plus de « petites » boutiques en ligne, ou même des applications web de vente, voient le jour.

Il faut dire que les avantages de l’achat en ligne sont nombreux pour les clients :

  • boutiques ouvertes 24/24h et 7/7 jours,
  • pas de problème de transport ou de parking pour accéder au magasin,
  • le client peut « visiter » la boutique en ligne de chez lui, de son bureau ou autre, sur son ordinateur, sa tablette ou son smartphone,
  • suivi d’un produit, notifications immédiates pour des réductions, comparatifs, etc. Autant de choses impossibles à faire dans une boutique physique,
  • on peut partager ses trouvailles sur les réseaux sociaux et suivre les conseils de ses amis…

Et, enfin, le plaisir enfantin de recevoir les colis comme un jour de Noël n’est pas non plus étranger au succès des boutiques en ligne.

Tous ces facteurs induisent aussi un panier moyen supérieur à des achats en magasin.

Si le e-commerce a du succès auprès des consommateurs, les vendeurs en tirent de même bénéfice, et pas seulement pour les chiffres de vente.

Mettre en place une boutique sur internet permet de :

  • montrer son adéquation avec les besoins des clients,
  • accroître sa notoriété, sa visibilité et son image de marque moderne,
  • développer d’autres marchés au niveau régional, national et pourquoi pas international,
  • mettre en ligne plus de produits qu’en magasin, donc engendrer aussi par ce moyen plus de ventes,
  • avoir une stratégie marketing moins onéreuse. Un magasin en ligne une fois en place procure une plateforme de communication efficace à moindres frais. Imaginez le coût de l’impression et de l’envoi de catalogues ou bons de réduction sur papier ou une campagne de promotion sur la radio ou les journaux. Alors qu’en quelques clics, on peut faire tout cela sur votre boutique en ligne.

Finalement, au-delà de ces considérations, c’est bien une nouvelle relation avec le client qui apparaît.

Une autre relation-client

En effet, la création d’une boutique en ligne donne naissance à une nouvelle stratégie marketing intégrant une relation personnalisée.

Ce concept de relation client longtemps recherché par le marketing est désormais à portée de clic.

La personnalisation passe par une gestion optimale des données et une adéquation de l’offre et de la demande qui va beaucoup plus loin qu’avant. Le client bien ciblé va prendre l’habitude de se connecter car les notifications seront précises : promotions et suivis sur des produits déjà « likés », récompenses pour la fidélité, anniversaires et autres moments particuliers. Il apprécie aussi le service apporté : une telle application permet par exemple de voir le nombre de produits restants ou s’il est épuisé.

En route vers l’inbound marketing

Cependant, avant tout, une boutique en ligne peut être votre porte d’entrée dans l’inbound marketing.

Cette nouvelle manière de trouver un public vient des nouvelles technologies. La majorité des gens vont, avant tout achat, faire un tour sur internet. Si vos outils de communication digitale (site, blog, boutique en ligne) ont un bon contenu et un bon référencement naturel auprès de Google, le prospect vous trouvera. En fait, le principe de l’inbound marketing n’est pas d’aller chercher le client en s’adressant au plus grand nombre possible de personnes, mais le contraire.

Quand l’internaute trouve votre produit, c’est après une recherche précise, sur un besoin précis. Dès lors, le taux de conversion (nombre de visiteurs qui finalisent un achat) fait boule de neige. De plus, le client est fier de vous avoir trouvé. À vous de solidifier la confiance en vos produits et services et il deviendra un véritable ambassadeur de votre marque et participera de manière active à votre diffusion.

Pour cela, en amont, il faut connaître votre persona : le profil type de votre prospect/client. Or, les magasins en ligne sont de vrais aspirateurs de données exploitables. Elles vous permettent de suivre très précisément votre ROI mais aussi de mieux préciser le portrait de vos clients en épluchant les ventes, les articles qu’ils consultent, etc.

L’analyse des données d’un client venant de trouver son bonheur sur votre boutique en ligne précise ses attentes. Vous allez alors peaufiner votre offre, développer peut-être d’autres produits, ouvrir un autre marché, etc. Ces actions vont encore plus le combler, la boucle est bouclée…

Cette solution marketing d’un genre nouveau est tellement efficace que les campagnes « à l’ancienne » (clips publicitaires, affichages, publications dans les journaux) périclitent, surtout dans le monde des PME.

Ce n’est plus réservé aux grandes entreprises

En effet, ce qui paraissait jusqu’à présent l’apanage de quelques grandes entreprises, comme Amazon, s’est tellement démocratisé qu’on peut à l’heure actuelle ouvrir une boutique en ligne en quelques clics. Vous ne rêvez pas : il existe des plateformes qui fonctionnent sur cloud et proposent ce genre de produits quelle que soit votre activité.

Et il existe de plus en plus de solutions gratuites ou peu chères sur le net.

Vous aurez donc le choix entre faire développer votre boutique en ligne par des agences de communication digitale spécialisées ou intégrer une plateforme gratuite.

Bien sûr, vu l’importance de cette action marketing, ne vous précipitez pas. Vous le savez, sur le net, la gratuité ne l’est pas vraiment, alors lisez bien les petites lignes du contrat. Il serait dommage que votre boutique en ligne soit truffée de publicités… pour des produits concurrents…

Les solutions gratuites, comme certaines plateformes, semblent être un bon moyen de tester la validité de votre présence sur le web. Les fonctionnalités sont nombreuses, souvent classées suivant l’activité des commerçants. Néanmoins, elles peuvent alourdir le budget de départ, surtout autour de la publication des notifications push et de la récolte de données, qui sont le fer de lance de ce genre d’opération.

Vous pouvez aussi fabriquer vous-mêmes votre boutique en ligne grâce à des solutions comme Prestashop. En France, plus de 50 % des boutiques de e-commerce sont issues de Prestashop. Cette application web open source est gratuite mais les add-ons, eux, sont payants.

Enfin, le choix d’une entreprise professionnelle de création de e-commerce ne se cantonne plus aux grosses boutiques en ligne avec des centaines de pages de produits. La concurrence a fait baisser les tarifs et la mise en ligne d’un magasin virtuel modeste peut être développée dorénavant par des professionnels.

Si votre activité est importante et que vous voulez avoir la main sur l’ensemble de votre stratégie, orientez-vous plutôt vers des agences digitales spécialisées dans le business en ligne.

En conclusion, dans tous les cas, calculez le retour sur investissement et n’oubliez pas qu’il faut à tout prix que vous récupériez les données client pour que votre boutique soit rentable sur le long terme.